Sam Allardyce

Changements d’entraineur: Comment embaucher le bon remplaçant ?

CLIQUEZ ICI ! et pariez sur la Premier League

Les entraîneurs sous-performants paient le prix fort pour un mauvais début de saison, et c’est en ce moment que les présidents commencent à perdre patience et que des changements managériaux surviennent régulièrement.

Craig Shakespeare à Leicester et Philippe Hinchberger à Metz viennent d’être démis de leur fonction d’entraîneur par leurs équipes respectives. Un nouvel homme arrivera bientôt à la barre d’Everton puis que Ronald Koeman a aussi payé pour ses mauvais résultats . C’est le troisième entraîneur en Premier League après un autre néerlandais, Frank de Boer n’ tenu que quatre match à la tête de Cyrstal Palace.

Quand les changements sont-ils les plus susceptibles de se produire ? Ce sont des données essentielles aussi bien pour les présidents que pour les parieurs : qui sont les candidats idéaux pour tous les postes vacants ?

Quand les changements d’entraîneur arrivent?

Nous avons pu constater qu’au cours de la dernière décennie, près d’un tiers de tous les changements d’entraîneur ont eu lieu avant la 10 ème semaine de la saison, afin de donner une chance au nouvel entraîneur pour inverser la situation. La moitié de tous les changements a été effectuée à la 15 ème journée de championnat, et les deux tiers avant la fin de la première moitié de la saison. Il est donc encore relativement tôt pour faire le point sur les entraîneurs qui vont servir de fusible…

Identifier le remplacement idéal dans un grand club

Nous avons analysé les données de chaque changement managérial de mi-saison à travers les cinq grandes ligues européennes au cours de la dernière décennie. Nous avons également fait un gros plan sur les 20 les plus réussis, en termes d’amélioration des performances de leur nouveau club. Parmi ceux-ci, nous avons identifié les trois caractéristiques clés d’un remplacement réussi en milieu de saison dans un club de haut niveau. Ce dernier étant défini comme étant en lice pour une place européenne, en fonction de sa position d’arrivée lors de la saison précédente.

Premièrement, il est important de posséder d’un palmarès honorable (avec des trophées gagnés) et de une expérience en Europe -ce n’est pas une affaire de débutant. Deuxièmement, nous avons constaté que moins de la moitié des 20 nominations les plus réussies avaient une expérience préalable de la division qu’ils rejoignent, donc «connaître la ligue» n’était pas forcément nécessaire. En troisième lieu, nous avons pu observer un taux élevé de succès au sein des clubs quand la promotion se fait de l’intérieur.

Nous avons appliqué ces critères à une liste de nominations potentielles, et nous proposons une courte liste de cinq noms pour les présidents à la recherche d’un remplaçant. Thomas Tuchel et Leonardo Jardim de Monaco sortent du lot, avec Luis Enrique (ancien manager de Barcelone), Massimiliano Allegri (manager de la Juventus), et Carlo Ancelotti, récemment limogé par le Bayern.

CLIQUEZ ICI ! et pariez sur la Premier League

De quelles qualités faut-il faire montre pour éviter la relégation ?

Ces critères sont très différents pour les clubs de bas de tableau qui cherchent à éviter la relégation. Dans les 20 meilleurs changements au sein des clubs où les performances de la ligue suggéraient une lutte contre la relégation, trouver quelqu’un qui était dans le coup était essentiel. En règle générale, un manager avec au moins six emplois précédents, et plus d’une décennie d’expérience.

Les trophées sur un CV ne sont que poudre aux yeux : car la plupart des embauches les plus sages et prudentes n’avaient pas remporté de tournoi majeur, ni même dirigé une équipe en Europe. A noter également que certaines connaissances locales peuvent faire la différence : les trois quarts des meilleurs managers proviennent de la même nation et ont l’expérience de la division, ou en tant que joueur, ou en tant que manager.

Ces critères suggèrent que des gens de la trempe de Sam Allardyce ou d’Alan Pardew devraient être dans le coup, bien que le patron du Pays de Galles, Chris Coleman, soit aussi à la hauteur de la compétition. Il pourrait donc bien être à la recherche d’un nouveau défi, après la déception de la Coupe du Monde. Un club plus ambitieux pourra peut-être débaucher Claudio Ranieri de Nantes, ou convaincre Walter Mazzarri d’effacer son échec à Watford.

Chaque semaine, nous distribuons 100.000 € aux joueurs qui prévoient le moment précis du premier but d’un match déterminé. Pour participer, vous commencez par vous connecter ou vous inscrire chez bwin. Ensuite, vous pouvez faire une première tentative avec une prévision gratuite. Chaque tranche de 10 € misés chez nous donne droit à un pari supplémentaire !

Chaque billet de 10 € misé sur des paris sportifs avec une cote minimale de 1,70 donne droit à une prévision supplémentaire. Vous pouvez chaque jour gagner jusqu’à 100 prévisions. Toutes les mises doivent être faites et facturées le même jour pour être prises en compte pour les prévisions. Vous recevrez votre mise le lendemain. Si votre prévision est juste, vous remportez le prix de maximum 100.000 € au comptant !

X