Histoire des Six Nations: un examen statistique

Histoire des Six Nations: un examen statistique

Alors que le tournoi des Six Nations 2020 devrait enfin se terminer en octobre après une interruption due au coronavirus qui a vu les quatre derniers matches reportés, nous avons jeté un coup d’œil aux chiffres les plus intéressants de l’histoire des Six Nations depuis l’introduction du format actuel en 2000.

Les équipes des Six Nations

L’Angleterre a connu le plus de succès dans l’histoire des Six Nations à ce jour, ayant remporté le tournoi le plus souvent (six) et étant l’une des deux seules nations – avec l’Irlande – à ne jamais avoir reçu la cuillère en bois pour avoir terminé dernière.

Les Anglais devancent également les Irlandais en ce qui concerne le nombre de matchs remportés, après avoir triomphé à 72 reprises contre 68 pour les Irlandais. Par ailleurs, les Anglais ont également remporté 13 Grands Chelems, un de plus que le Pays de Galles, deuxième.

Les Gallois sont cependant «ceux qui voyagent le mieux», comptant moins sur l’avantage de jouer à domicile que les cinq autres pays. Seules 34 de leurs 58 victoires aux Six Nations ont été enregistrées à Cardiff, tandis que 10 des 12 victoires italiennes l’ont été à domicile.

Pour les fans qui préfèrent le drame à la domination, la France est l’équipe à surveiller pour les matches très disputés. Les trois tête-à-tête des Six Nations avec la marge moyenne gagnante la plus petite impliquent toutes les Français: leurs affrontements avec l’Irlande ont été réglés par une moyenne de seulement 7,9 points.

Les joueurs des Six Nations

L’évitement de la cuillère en bois par l’Irlande semble être motivé par de solides performances individuelles. Le prix du «joueur du tournoi» a été décerné à un joueur irlandais à six reprises, Brian O’Driscoll en étant responsable de la moitié.

De plus, les cinq joueurs avec le plus de victoires des Six Nations à leur actif sont tous Irlandais. O’Driscoll a été du côté des vainqueurs 45 fois, soit quatre de plus que son compatriote Ronan O’Gara, mais ce dernier ouvre la voie en ce qui concerne le nombre de points marqués.

Dans l’histoire des Six Nations, seuls deux joueurs ont marqué plus de 500 points, avec un total de 557 en carrière pour O’Gara, devançant les 546 enregistrés par l’Anglais Jonny Wilkinson.

Le record d’O’Driscoll, qui est de 26 essais dans la compétition au cours de sa carrière, reste invaincu pour le moment. George North, du Pays de Galles, avait marqué 20 buts avant l’interruption et occupe la troisième place de la liste de tous les temps derrière le total de 22 de son compatriote Shane Williams.

X